Les techniques d'analyses médico-économiques sont en rapide évolution et sont aujourd'hui mises en pratique dans un certain nombre d'institutions européennes, comme le NICE au Royaume-Uni.

L’évaluation médico-économique aide à l’éclairage des choix entre une ou plusieurs alternatives de soins (finalité diagnostique ou thérapeutique, curative ou de réadaptation). Les acteurs du système de santé (professionnels et bénévoles, usagers, pouvoirs publics, assurances) sont confrontés, de manière de plus en plus aiguë, à l’obligation d’assurer une utilisation optimale des ressources disponibles. À l’échelle individuelle ou collective, il se pose un devoir de choix entre plusieurs alternatives. Grâce à la modélisation et à la simulation, on peut aider au choix d’une nouvelle alternative mise à la disposition de la population et des professionnels concernés.

Dans le cas de nos activités, nous travaillons sur la modélisation médico-économique des pathologies pulmonaires chroniques dans les systèmes de santé Européens. Nous travaillons à mettre en place un canevas général permettant d’appliquer les résultats d’un modèle médico-économique à différents systèmes de santé et de mieux les comparer. Compte tenu des différences des systèmes diagnostics et de soins, il est parfois difficile d’extrapoler des résultats d’un système de santé à un autre, malgré leur pertinence en pratique clinique.

L’augmentation de l’impact économique, de la morbidité et de la mortalité de ces pathologies respiratoires chroniques sur le système de santé et les dépenses de santé amènent à y apporter une attention particulière notamment la BPCO mais aussi l'asthme et le cancer broncho-pulmonaire.