Dans les pays industrialisés, les maladies respiratoires chroniques ont un impact majeur en termes de morbidité, de mortalité et de coûts. Dans un contexte de réajustement des ressources, l’augmentation rapide des coûts de ces pathologies justifie la fréquence croissante d'études fondées sur des modèles médico–économiques, mais leurs résultats sont difficiles à transposer d’un système de santé à un autre.

L’objectif est de mettre en place un canevas général permettant d’appliquer les résultats d’un modèle médico-économique à différents systèmes de santé et de mieux comparer des stratégies de prise en charge des pathologies dans ces systèmes de santé.

Ce travail s'appuiera sur 6 systèmes de santé de pays européens et sur 3 pathologies pulmonaires chroniques : l’asthme (modélisation des coûts en fonction des stades et des systèmes de santé), broncho-pneumopathie chronique obstructive (évaluation de la réhabilitation respiratoire dans différents systèmes de santé) et oncologie thoracique (évaluation de soins de supports et utilisation des thérapies innovantes).

Parallèlement, serra poursuivi le travail réalisé sur le sevrage en periopératoire : analyse à partir des données de la littérature et des données hospitalières de différents bases européennes de l’efficacité médico-économique des actions de sevrage tabagique pour différents types de chirurgie réglés (orthopédique, cardiaque, digestive, ORL et thoracique), dans différents pays européens et selon différentes perspectives (point de vue des établissement de soins, de la société), avec une analyse des effets à court terme (post opératoire immédiat) et à long terme (sevrage définitif).